September 6th, 2008

Antares back to life after a cable incident

On June 24th, 9:40 AM, the shift crew reported a general power failure of the detector. After investigations, it became evident that this was due to the 40 km main cable. The analysis of the response of the cable to various electric signals indicated a defect at a distance of about 25 km from the shore.

The reparation was prepared. On August 30th the France Telecom Marine ship, named Raymond Croze, left its base in La Seyne-sur-Mer, near the Antares control room. On board,  its crew, the equipment for the reparation, and three experts of the Antares collaboration. On shore, a team was ready for tests in the control room.

The defect was found at 23 km from the coast(*). The damaged part was replaced (see an animation of the operation), Antares came bak to life at dawn of September 6th, and data taking restarted shortly. Neutrinos are back !

(*) The reasons for this defect are under investigations.

Click to enlarge the pictures - Cliquez pour voir les images en grand.

A view of the cable linking the deep sea infrastructure to the shore. Une vue du cāble reliant la cōte à l'infrastructure sous-marine.
(c)CNRS/IN2P3, CPPM

The Raymond Croze - le Raymond Croze

Cable reparation animation found on  - Animation de la réparation du cāble trouvée à : http://www1.alcatel-lucent.com/submarine/how/

6 septembre 2008

Retour d'Antares après un incident sur le cāble

Le 24 juin à 9h40, l'équipe d'astreinte reporta une coupure générale d'alimentation du détecteur. Après enquête, il ne fit plus aucun doute que le cāble électro-optique de 40 km devait être mise en cause. L'analyse des réponses du cāble à divers signaux électriques permit de localiser le défaut à environ 25 km de la cōte.

La réparation fut préparée. Le 30 aoūt, le Raymond Croze, navire cāblier de la flotte de France Telecom Marine, quitta sa base de la Seyne-sur-Mer, près de la salle de contrōle d'Antares. A bord, l'équipage, l'équipement nécessaire pour la réparation, et trois experts de la collaboration Antares. A terre, une équipe se tenant prête pour des tests depuis la salle de contrōle.

Le défaut fut localisé à 23 km de la cōte(*). La partie endommagée fut remplacée (voir une animation expliquant la réparation), et Antares ouvrit de nouveau les yeux à l'aube du 6 septembre. Les neutrinos sont de retour!

(*) les causes de cet incident sont en cours d'étude.

 

Author : Thierry Stolarczyk